• Suivez-nous sur
  • YouTube
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook

Environnement - Cadre de vie

Stop à l’exclusion énergétique

Xavier Lemoine, vice-président à la Métropole du Grand Paris, était présent mercredi 18 décembre à la Scène Parisienne lors de la rencontre Stop à l’exclusion énergétique.

L’occasion de rappeler son engagement pour massifier la rénovation des logements et de souligner le rôle des maires et de la métropole comme tiers de confiance auprès des ménages et des professionnels, notamment via le projet PREP (Parcours de Rénovation Énergétique Performante), plateforme numérique d’aide à la rénovation des logements individuels, et le programme d’information SARE (Service d’accompagnement pour la rénovation énergétique, dont la convention a été signée ce jeudi 19 décembre), en collaboration avec la fédération des ALEC (agences locales de l’énergie et du climat).

Après l’accompagnement de l’État, le reste à charge peut être pris en charge par des banques comme La Nef.

Tous en appellent à ce que la lutte contre la précarité énergétique soit la grande cause nationale 2020. L’enjeu : une métropole résiliente, dont la transition énergétique passe par la concession de droits similaires pour tous les citoyens de la métropole, en cohérence avec le PCAEM (Plan Climat Air Énergie Métropolitain), dont l’ambition est la convergence des actions des communes et l’encouragement à la transition des territoires.

Le parcours de rénovation énergétique performante des pavillons (PREP)

L’absence de rénovation énergétique des logements peut paradoxalement favoriser le phénomène des marchands de sommeil. D’une part, non rénové, le logement ou la maison perd de sa valeur et peut être racheté à bas coût par des marchands de sommeil. D’autre part, pour faire face au paiement de leur facture d’énergie, les propriétaires de ces passoires thermiques, souvent âgés ou impécunieux, sont parfois amenés à louer dans des conditions indignes une partie de leur habitation. Ils deviennent ainsi des marchands de sommeil.

Comment convaincre ces propriétaires qui n’ont ni les moyens ni les compétences de s’engager dans un chantier de rénovation ?

Le Parcours de rénovation énergétique performante fait intervenir trois acteurs :

  • le maire qui va informer ces propriétaires ;
  • un tiers qui garantit la qualité des interventions techniques ;
  • un tiers payeur qui identifie les aides dont le propriétaire peut bénéficier et qui l’accompagne dans ses démarches.

Cette démarche coordonnée est ainsi susceptible de donner confiance à ces propriétaires de s’engager dans ce chantier.

çankaya escort