Ville-montfermeil



Le Contrat Urbain de Cohésion Sociale

Depuis 2007, le Contrat Urbain de Cohésion Sociale est le cadre dans lequel l’Etat finance les actions de politique de la ville, menées par la ville et les associations.

L’outil numéro 1 de la politique de la Ville est le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS). Le CUCS de la commune de Montfermeil a été signé le 16 mai 2007 avec l’Etat.

A ce titre, la ville perçoit une somme de l’Etat qu’elle redistribue aux différents partenaires, associatifs ou communaux, qui répondent à des critères définis dans le cadre de l’appel à projets ci-joint.

PDF - 417.7 ko
Appel à projets VVV 2014
PDF - 91.9 ko
Appel à projets portant sur la programmation 2013 du Contrat Urbain de Cohésion Sociale
PDF - 132 ko
Les signatures
PDF - 243.1 ko
CERFA Version pédagogique
PDF - 177.9 ko
Dossier CERFA VVV 2013
PDF - 178 ko
CERFA Version définitive

Une priorité sera accordée aux actions en reconduction, sous réserve d’une analyse des bilans présentés.

Les axes prioritaires définis par la ville de Montfermeil au titre du CUCS sont les suivants :

1-Promouvoir par la maîtrise de la langue française, la découverte de la culture et du patrimoine français :

Il convient de développer le sens d’une citoyenneté consciente de ses droits et de ses devoirs. A ce titre, il s’agit d’une part, de promouvoir les actions d’apprentissage du français et d’autre part, de leur permettre de mieux appréhender la culture, l’histoire et l’organisation institutionnelle de la France.
Au regard des enjeux de l’apprentissage de la langue française, il apparait plus que nécessaire d’inciter les familles à apprendre la langue du pays dans lequel elles vivent durablement, en tenant compte bien évidemment, de leurs contraintes familiales et/ou professionnelles.

2-Responsabiliser les parents dans l’éducation de leurs enfants, les accompagner et les soutenir dans leur fonction parentale :

Le rôle des parents comporte une responsabilité fondamentale : celle d’offrir à son enfant les meilleures chances de réussir sa vie, en le préparant à l’âge adulte. Il s’agit, tout à la fois, d’éveiller les parents au sens de leurs responsabilités dans l’éducation de leurs enfants et de leur accorder les moyens d’exercer ces responsabilités avec toute l’autorité et la confiance requises.
Au-delà des actions collectives menées en matière de parentalité, il semble important de développer des actions individuelles. En effet, on aura beau mettre en place une multitude d’actions au sein des établissements scolaires ou associations sur ces questions, il ne faut pas oublier que tout ce qui est dit et apprit en journée peut être déconstruit le soir même au sein de la sphère familiale. Il faut donc aller à la rencontre de ces familles pour pallier ces problèmes. L’objectif étant de pouvoir au besoin rappeler les fondamentaux pour un enfant : rythme de vie, manger sainement, hygiène, etc. mais également d’écouter, orienter et conseiller les familles dépassées par l’éducation de leur enfant.

3-Promouvoir la réussite éducative :

L’action éducative contribue à la formation et à la construction des individus. Elle doit donc faire l’objet d’une attention particulière. Afin de soutenir la réussite éducative par la réussite scolaire et des programmes d’épanouissement personnalisés de l’enfant, le financement de pratiques pédagogiques sera privilégié.

4-Habitat et cadre de vie :

Accompagner la transformation physique du quartier pendant et après la phase de mise en oeuvre du projet urbain, tel est l’enjeu de la gestion urbaine de Clichy-sous- Bois/Montfermeil, de manière à garantir aux habitants une réelle qualité de vie.
Il convient de développer des actions qui sont en relation avec l’évolution des transformations urbaines de la résidence des Bosquets au regard de la gestion urbaine de proximité (GUP)
A ce titre, il s’agit d’une part, d’impliquer au mieux les habitants dans le projet de rénovation urbaine, qu’ils se l’approprient et préservent le cadre de vie et d’autre part et de développer des actions avec les différents partenaires (écoles, associations, services institutionnels et communaux) afin d’initier des projets d’affectation des espaces non qualifiés.

Sont exclus de l’appel à projet, les thèmes de l’emploi, de l’insertion, de la formation et du développement économique qui sont liés aux compétences de la communauté d’agglomération de Clichy-sous-Bois/Montfermeil.

©Ville de Montfermeil     | Plan du site | Crédits | Mentions légales | Contacts | Espace Pro | Accessibilité |