• Suivez-nous sur
  • YouTube
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook

Maison de l’Horloge – Musée du Travail Charles Peyre

Dernier bâtiment subsistant de la ferme de l’ensemble seigneurial du petit château construit vers 1635, il devient en 1983 le Musée du Travail et siège de la Société historique du Vieux Montfermeil et sa région.

Le Musée du Travail Charles Peyre, inauguré en 1983, est installé dans une maison rurale du XVIIe siècle appartenant à la commune, dernier vestige de l’ancienne ferme seigneuriale. Il compose avec le « Petit Château », propriété du département, un ensemble inscrit le 3 avril 1984 à l’inventaire des Monuments historiques.

Il est l’émanation de la Société historique « Le Vieux Montfermeil et sa région », dépositaire des collections, qui en assure l’équipement et la gestion. Depuis l’origine de cette association, ses animateurs, tous bénévoles, soucieux de conserver la mémoire du travail manuel, ont récupéré, restauré et exposé les outils que les cultivateurs, ouvriers et artisans utilisaient jadis dans la région. Véritable éventail des diverses activités d’un village au début du XXe siècle, la collection compte environ 6 000 outils représentant plus de 70 métiers.

Inscrit au titre des Monuments historiques en 1984, il regroupe une collection d’objets et d’outils que les cultivateurs, ouvriers et artisans utilisaient jadis dans la région. En fait d’horloge, il n’y avait qu’un cadran solaire et ce n’est qu’en 1990, après la restauration, qu’une véritable horloge fut installée.

Le Musée du Travail héberge régulièrement des expositions temporaires.

Des témoins du travail manuel

Les outils conservés au Musée du Travail ont été répartis sur 2 niveaux dans 4 salles d’exposition :

  • la 1ère salle du rez-de-chaussée est consacrée à l’agriculture ;
  • la 2ème aux métiers de la forêt.
  • les métiers des activités artisanales, installés sous une très belle charpente ancienne, occupent tout le 1er étage.

Une collection de machines agricoles à traction animale, exposée à l’extérieur, complète l’ensemble.

Métiers de l’agriculture

Les outils des vignerons, maraîchers, jardiniers… rappellent l’activité agricole depuis la préparation des sols (labour, hersage…), l’ensemencement et les soins à la plante (semailles, taille, sarclage, binage…), jusqu’à la récolte et aux traitements associés (moisson, battage, vannage, vendange, vinification…), sans oublier les soins apportés aux animaux de trait.

Métiers de la forêt

En partie enclavé dans la forêt de Bondy, le village de Montfermeil connaissait une intense activité liée aux métiers de la forêt. On trouve donc dans cette seconde salle, les outils des bûcherons, scieurs de long, charbonniers… ainsi que ceux des artisans qui travaillaient le bois, charpentiers, sabotiers, tonneliers, charrons, vanniers…

Métiers des activités artisanales

Dans le village, chacun s’activait pour satisfaire les besoins de la population, boucher, bourrelier, chaudronnier, cordonnier, forgeron, menuisier… Aux métiers du bâtiment, couvreur, maçon, plâtrier, plombier, serrurier… s’ajoutaient ceux exercés par les femmes pour les tâches ménagères, couture, lavage, repassage… ou pour des activités très féminisées comme la fabrication de la dentelle, des fleurs artificielles… ou le secrétariat.

Infos pratiques

Maison de l’Horloge – Musée du Travail Charles Peyre

1, rue de l’Église
01 45 09 28 56
contact@musee-montfermeil.com
www.musee-montfermeil.com

Ouvert t

Sur rendez-vous pour les groupes (du lundi au samedi)

Toute l’année (sauf en août)
Individuels Groupes
Lundi – mardi Ouvert sur RDV
Mercredi 14h30-17h30
Jeudi
Vendredi – samedi 14h30-17h30

Entrée libre et visite commentée.

çankaya escort