• Suivez-nous sur
  • YouTube
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook

Reconstruction de l’école maternelle Jules-Ferry

Le programme doit permettre d’accueillir tous les enfants qui après se destinent aux deux écoles élémentaires juste à côté.
Ce nouvel établissement se compose d’une douzaine de classes. Les travaux devraient débuter fin 2019.

La municipalité prévoit dans un avenir proche la recons­truction totale de l’école maternelle Jules-Ferry. L’ar­chitecte en charge du projet sera bientôt désigné. Objec­tif : une capacité d’accueil plus grande et des bâtiments écoresponsables.

En lien très étroit avec les ser­vices de l’Éducation nationale et la Direction de l’école maternelle, le cahier des charges de la future école a été rédigé. Le concours d’architecture a été lancé et trois équipes seront retenues pour concourir sur le projet avant de n’en retenir qu’une.

L’école sera entièrement recons­truite. Durant les travaux, les élèves seront installés dans une école pro­visoire sur le terrain disponible situé à côté du centre de loisirs Cathe­rine-et-Françoise-Dolto. Le maire et les services concernés réuniront les parents d’élèves prochainement, dès qu’ils disposeront de suffisam­ment d’informations techniques et d’un calendrier précis. La nouvelle école maternelle permettra d’ac­cueillir les enfants de maternelle qui se destinent ensuite aux deux écoles élémentaires Jules-Ferry et Hen­ry-Wallon, situées juste à côté. Com­posée actuellement de huit classes, la future maternelle en comptera onze. Cette capacité pourra être augmen­tée de deux classes supplémentaires grâce à une conception du bâtiment permettant une extension aisée.

Une école durable

Comme l’école actuelle, le futur bâti­ment accueillera un centre de loisirs pour les enfants de la maternelle. Les espaces seront optimisés et pen­sés pour les enfants et pour une uti­lisation commune au quotidien par l’école et le centre de loisirs. Le bâ­timent s’inscrira dans la démarche « bâtiment durable francilie » per­mettant d’accélérer la transition écologique et énergétique (qualité de l’air intérieur, biodiversité, perfor­mance énergétique, gestion des eaux pluviales, etc.).

En parallèle de cette démarche, l’am­bition est d’avoir un bâtiment passif, à la consommation énergétique très basse. En résumé, la future mater­nelle Jules-Ferry sera un bâtiment durable, respectant les principes de l’écologie et consommant le moins possible de ressources fossiles, tout en participant au développement de l’enfant.

çankaya escort