Site officiel de la Ville de Montfermeil (Seine-Saint-Denis)     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture/Loisirs > Le patrimoine culturel

Article

Les Coudreaux

Les Coudreaux sont liés à l’histoire de Franceville. Lots de 500 mètres de superficie en 1896, les terrains, dont les rues sont baptisées de noms d’hommes de sciences, s’embellissent peu à peu avec la construction de demeures bourgeoises. Ce quartier garde des vestiges historiques.
Ce sont, au départ, des bois, appelé Bois des Coudreaux. En raison du prix moins élevé des terrains dû au manque de transport, ces lots prennent au début l’aspect de bidonvilles. Les rues sont baptisées de noms d’hommes de sciences. Pendant la belle époque plusieurs guinguettes s’ouvrirent (café des frères Roblot, le repos de la montagne, auberge du pas de la mule,…).
Sources : Le Vieux Montfermeil et sa région, n°84, 2ème trimestre 1979 ; Archives Municipales 1W648, 1W772, 1W776, 1W792
La Résidence Pescarolo
Louis Laurent Lemaire et son épouse Marie Françoise Belle construisent une demeure cossue au début du XIXème siècle sur la rue des moulins. Depuis 1947, cette demeure est la propriété des docteurs Pescarolo. C’est ici qu’Henri, coureur automobile plusieurs fois vainqueurs aux 24 heures du Mans, passe sa jeunesse avec ses frères et sœurs. La maison est démolie en 1976 pour faire place au lotissement actuel, inauguré en présence d’Henri Pescarolo le 16 février 1989.
Sources : Jean-Claude Gaillard, Les célébrités de Montfermeil : Henri Pescarolo, La Gerbe, n° 205, 2003, p.22 Jean-Claude Gaillard, des lotissements au moulin du Sempin, partie III, p.93-94, 2001.
Le lavoir de la Fontaine Lassault
Après la Révolution, la marquise de Montfermeil confisque le lavoir à la commune. Elle ne peut en faire l’acquisition qu’à la mort du baron Coqueromont. En 1843, le Maire M. Pasquet, agissant au nom de la commune, acquiert la fontaine la Saulx. Quelques années plus tard, le débit de la fontaine est augmentée, un bassin aménagé, le lavoir couvert.
Laissé à l’abandon, la charpente est détruite par la ville en 1957 . Le site est remis en état par la municipalité en 1985 et nommé «  lavoir de la fontaine Lassault ».
Sources : Jean-Claude Gaillard, Jean-Louis Véniel, Georges Rogemond, Montfermeil, le Vieux Pays, 1994 ; Le Vieux Montfermeil et sa région, n°112, 2ème trimestre 1986 et n°141, 3ème trimestre 1993 ; Archives Municipales 1W774, 1W784
Ecole des Coudreaux
Malgré un projet de construction dès 1936, un groupe scolaire est construit en 1955-1956 afin de répondre à l’accroissement rapide de la population qui réclame un groupe scolaire. Une école maternelle s’y ajoute en 1958.
Sources : Le Vieux Montfermeil et sa région, n°151, 1er trimestre 1996 ; Archives Municipales 1W636, 1W648, 1W651
L’église des Coudreaux
Ancienne chapelle en bois, l’église Notre-Dame de Lourdes est construite en 1966 par le Père Beaucamp avec l’argent collecté auprès des chrétiens de toute la France. La première pierre est une ancienne borne de l’abbaye de Chelles, du IVème siècle, retrouvée lors du défrichage du terrain en 1958 marquée de l’échelle et de la crosse abbatiale.
Conçu par l’architecte Maurice Laurence, elle est tournée vers l’Est. Le soleil levant vient éclairer le chœur de l’église par le clocher, flèche courte sur le toit, qui a une face translucide.
Sources : Jean-Claude Gaillard, des lotissements au moulin du Sempin, partie III, p.94, 2001 ; site internet des clochers de la France, http://lafrancedesclochers.xooit.co…, consulter le 22/01/2010
Le Marché des Coudreaux
En 1988 est inauguré le nouveau marché couvert des Coudreaux à charpente de bois en forme de bulle à l’ancienne. Reconstruit entièrement, il est ouvert le 15 octobre 1988.

Rechercher sur ce site :
{Site officiel de la Ville de Montfermeil (Seine-Saint-Denis)} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional