• Suivez-nous sur
  • YouTube
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook

Transports

Téléphone au volant : gare au retrait de permis !

Désormais, si vous êtes pris en flagrant délit d’infraction au volant le téléphone à la main, votre permis sera suspendu au moins un mois.

Chaque jour en France, 10 personnes meurent ou sont grièvement blessées sur la route à cause d’une conversation téléphonique. Ce fléau a amené le ministère de l’Intérieur à serrer les vis : depuis le 22 mai, tout conducteur pris en flagrant délit d’infraction au code de la route (excès de vitesse, non respect de passage piéton, feu rouge, priorité…) le téléphone à la main se verra immédiatement retirer son permis de conduire.

Rétention du permis par les forces de l’ordre

11 % des accidents mortels sont liés à un défaut d’attention des conducteurs. Alors que l’usage du smartphone au volant explose, on estime que chaque année, un millier de ces doubles infractions sont commises sur la route. La rétention du permis par les forces de l’ordre pourra être suivie de sa suspension pour 1 à 6 mois selon la décision du préfet, et sa restitution exigera un passage devant une commission médicale.

C’est évidemment sans compter les amendes et pertes de points cumulés. Griller un feu rouge (- 4 points) en tenant son téléphone (- 3 points) vous ferait par exemple perdre 7 points et deux amendes de 135 € chacune.

Selon l’Observatoire Sanef 2019 des comportements sur autoroute, 6 % des conducteurs tiennent leur téléphone en main, 15 % parmi ceux de poids lourds.

Comprendre et éviter le danger

Plus de la moitié des personnes interrogées reconnaissent téléphoner en conduisant, et 31 % lisent leurs messages. Or, l’utilisation du téléphone multiple par 3 les risques d’accident, et la lecture d’un message par 23 ! Cela oblige en effet à détourner le regard de la roue pendant en moyenne 5 secondes, le temps suffisant pour parcourir 70 m en ville. Et un conducteur téléphonant ou rédigeant un message ne roule pas normalement et a tendance à moins contrôler ses rétroviseurs, à zigzaguer ou à ne pas s’arrêter au passage piéton.

Rappel de l’interdiction en vigueur depuis 2015 de porter écouteurs, oreillettes et casques audio en conduisant

L’association Prévention routière estime que l’on enregistre jusqu’à 50 % d’informations en moins lorsque notre attention est accaparée par notre smartphone. L’ONG préconise l’adoption de certains réflexes avant de démarrer sa voiture : mettre son téléphone en silencieux, le placer hors de vue et, si besoin de GPS, le programmer à l’avance et utiliser un socle adapté. Si vous êtes accompagné, demandez à un passager d’utiliser votre téléphone à votre place pour lire et répondre aux messages. Si vous êtes au téléphone avec quelqu’un qui conduit, vous pouvez mettre fin de vous-même à la conversation.